Par Marie-Paule Dessaint, auteure, conférencière et biographe

Si nous n’aimons pas les râleurs, il faut savoir qu’ils ont de bons côtés. Ils ont notamment l’esprit plus juste et plus acéré que les personnes qui positivent à longueur de journée.

Les éternels «positiveux» sont moins rigoureux, en plus d’être sensibles à la flatterie. Ils auraient aussi tendance à se faire davantage manipuler que les «grincheux».

La mauvaise humeur stimulerait la mémoire. Les tests de mémoire de gens de mauvaise humeur sont en général meilleurs. Une situation émotionnelle positive conduit à intégrer plus facilement de fausses informations!! Les gens de mauvaises humeurs sont plus sceptiques et agissent de façon plus réfléchie. Ils ne se laissent convaincre que par de solides argumentations! Ils sont plus attentifs aux détails. Ils seraient aussi plus courageux et prêts à prendre davantage de risques que les gens positifs.

C’est pas moi qui dis tout cela. Il s’agit de résultats d’études, bien sérieuses!

À vous d’en tirer les conclusions que vous préférez! Faites confiance au grincheux, associez-vous avec lui sur le plan professionnel et allez donc jouer avec les autres… Ou bien, apprenez à vivre avec lui et mettez vos atouts en commun. Ou….

© Source : magazine Cerveau&Psycho de janvier-février 2011. L’auteur: Anna Gielas, psychologue de l’Université Harvard

Leave a comment