Par Marie-Paule Dessaint, auteure, conférencière et biographe

Suis-je trop prévoyante ou «anticipatrice» ou se voile-t-il la face sur les risques de ce tournant dans notre vie de couple?

Il y a quelque temps, j’ai reçu cette demande; carrément un appel à l’aide. Difficile de donner un conseil quand on ne connait pas vraiment la situation d’un couple, mais il y a quand même des constantes et des mises en garde dont on peut tenir compte… ou pas. L’important est d’ouvrir les yeux tout grands et de se parler.

Mon mari a 11 ans de plus que moi. Il prendra sa retraite bientôt, mais moi j’ai encore 15 ans à travailler. J’aimerais profiter de ses belles années de retraite avec lui et lorsque je lui parle que j’envisage une reconversion professionnelle pour être davantage avec lui, il me dit que sa retraite ne changera rien et que nous ferons toujours des choses ensemble quand je serai libre. Suis-je trop prévoyante ou «anticipatrice» ou se voile-t-il la face sur les risques de ce tournant dans notre vie de couple: lui à la maison avec 100% de temps de libre et moi au bureau. Avez-vous un conseil?

Réponse pour madame

Vous avez bien raison d’y penser. Dix ans à la retraite, «seul à la maison», il risque de prendre des habitudes difficiles à changer ensuite.

Tout dépend toutefois quel genre de conjoint il est. Va-t-il faire des choses à la maison que vous faisiez avant pour vous donner plus de temps de loisir ensemble quand vous rentrez du travail? Et moins de travail pour vous à la maison?

Une chose importante que je dis toujours dans mes cours de préparation à la retraite: laisser du temps à celui qui arrive à la retraite de faire ce qu’il veut. Ne pas le pousser à faire quelque chose ou l’empêcher de le faire. Donnez-lui quelques mois, le temps de décompresser du travail.

Beaucoup de gens se séparent parce que si l’un des deux ne veut rien faire (ou faire trop) et que l’autre veut le contraire. Certains croient que cela va se passer ainsi pour le reste de la retraite. Ce qui est faux.

Mon slogan, pour l’entrée dans la retraite est: repos et exploration. Vous le savourerez et le comprendrez quand vous arriverez vous aussi à la retraite.

Ceci étant dit, rien ne vous empêche, si vous le faites avant tout pour vous, de voir pendant ce temps, comment vous aimeriez aménager votre propre vie. Si vous voulez plus de temps pour vous, pourquoi pas…

J’ai l’impression, en vous lisant, mais je peux me tromper car je ne connais pas le contexte exact ni votre mari, ni votre relation de couple, que votre mari rêve d’avoir la paix… en arrivant à la retraite. La paix: je parle de toutes les obligations et contraintes du travail, bien sûr. C’est légitime.

Quand il aura pris le temps dont il a besoin, vous pourrez, peu à peu, envisager comment entrer vous-même dans sa retraite; dans votre retraite, à deux.

Commentaire de madame à propos de ma réponse

Donc ne rien anticiper à deux, mais prévoir selon mon envie. Vous avez raison mon mari a besoin de se retrouver et de profiter du temps (son travail ne le motive plus depuis un moment) mais c’est déjà un dilettante et je suis armée de patience pour voir “sortir” les projets. Je suis celle qui impulse, organise et prévoit et il a tendance à suivre mais ne prend pas beaucoup d’initiatives. Peut-être qu’il se révèlera quand il aura tout son temps pour faire ce qui lui plait?

J’ai réfléchi depuis que j’ai posté mon premier message et j’en étais aussi arrivée à la conclusion qu’il fallait que je m’organise déjà pour moi car je suis aussi, je pense, à un tournant de ma vie professionnelle, et je voulais l’envisager en fonction de nous, avoir un projet commun, mais cela ne parait pas d’actualité, alors je le fais pour moi.

Je vous remercie pour votre écoute et le temps que vous avez pris pour me répondre.

Conseil que je pourrais donner à monsieur

(ou à celui ou celle qui part longtemps avant l’autre)

  • N’attendez pas d’être à la retraite pour parler de vos projets à votre partenaire. Si vous devez partir plusieurs années avant lui (elle), soyez prudent et ne l’oubliez-pas en aménageant votre nouvelle vie! Ces quelques années devraient d’ailleurs servir à préparer le terrain pour son arrivée (projets communs, discussions, réduction de la charge de travail de celui qui travaille encore), sans pour autant vous empêcher de prendre du temps pour des projets personnels. Bien utilisée, cette période est aussi un moyen parfait de vivre totalement la période de transition vers la retraite, euphorique ou triste, sans pénaliser l’autre.
  • N’attendez-pas que l’autre vous devine: dites-lui clairement ce que vous avez à dire. Apprenez à exprimer ouvertement vos besoins.
  • Ne limitez pas vos conversations et vos discussions aux questions pratiques du quotidien. Demandez-vous souvent quel pourcentage de vos conversations tournent autour du partage de vos projets et de vos rêves, de l’amour et de l’estime que vous portez à l’autre, de votre intimité et de vos jardins secrets ou encore l’actualisation du potentiel de l’un et de l’autre.

Questions de coach

1. Quel appui votre partenaire est-il prêt à vous apporter lors de votre adaptation à la retraite? Et vous, qu’êtes-vous prêt à lui apporter?

2. Qu’attendez-vous de votre partenaire? Et lui, qu’attend-il de vous? Le lui avez-vous exprimé clairement?

Livres références

Leave a comment